Formation Avalanche - ANENA - 11 novembre 2007 à Pau

Mise à jour 9/11/07
Compte tenu de la trop faible participation pour la journée de Pau prévue le dimanche 11 novembre, celle-ci est annulée. 

Je viens de découvrir grâce au blog de Pyrénéa Sport qu’une Formation Avalanche allait avoir lieu à Pau. Il s’agirait d’un niveau 2 qui ferait suite à celle de l’année dernière. Merci Jean-François !

Je tiens à signaler que cette formation est de très bonne qualité et qu’en général, les intervenants sont pour la plupart des références nationales, voir internationales sur le sujet.

Les infos seront bientôt disponibles sur le site de l’ANENA (Association Nationale pour l’Etude de la Neige et des Avalanche).

En voici la présentation :

Journée de Formation Avalanche
Pau – dimanche 11 novembre 2007

Randonneurs, Riders et Alpinistes, pour approfondir vos connaissances et savoir :

  • Comment la météo influence le manteau neigeux ?
  • Comment se déclenche une plaque ?
  • Quels sont les facteurs psychologiques aggravant le risque ?
  • Comment choisir son itinéraire ?
  • Comment organiser un secours ?

L’Anena organise une nouvelle
Journée de Formation Avalanche

(nouveaux thèmes, nouvelle formule plus interactive et pratique)

Dimanche 11 novembre 2007
de 8h45 à 17h30

(Université de Pau - Pays de l’Adour)

Tarifs :
Pré-inscription : 25 euros (bulletin d’inscription disponible sur le site de l’Anena).
Inscription sur place : 30 euros (dans la limite des places disponibles).

Pour plus d’informations et vous préinscrire :
Internet : www.anena.org
Contact : Fréderic Jarry
Association Nationale pour l’Etude de la Neige et des Avalanches
15 rue E. Calvat – 38000 Grenoble
Tél : 04 76 51 39 39

anena.org

 

 

4 Commentaires pour “Formation Avalanche - ANENA - 11 novembre 2007 à Pau”

  1. daranhugues à écrit:

    Une telle Journée d’INFormation Avalanche devrais être gratuite, bien que:
    cette formation soit de très bonne qualité et qu’en général, les intervenants sont pour la plupart des références nationales, voir internationales sur le sujet.
    “Ne pas toujours soliciter par un moyen de paiementpour de tels sujets serait beaucoup mieux et à porté de tous”.
    Ce n’est pas un critique, mais une constatation.
    Je serais présent ce jour là.

  2. Fred Jarry à écrit:

    Bonjour,

    Certes, l’Anena est une association reconnue d’utilité publique. A ce titre, elle peut percevoir des subventions de la part de différents ministères. Mais faisant face, justement, à un désengagement de la part de certains de ces ministères, et à des prétentions salariales mirobolantes de la part de l’ensemble de ses 6 salariés (une partie de cette phrase revêt un caractère ironique !), l’Anena doit bien trouver un moyen financier de mettre en place, tout de même, les quatre journées avalanches prévues.
    Certes, il s’agit de prévention. Il s’agit de préserver la vie de pratiquants de disciplines à risque. ça devrait être gratuit. Comme tout ce qui paraît vital.
    Mais je peux vous assurer qu’une fois mis bout à bout la location des salles, la rétribution de certains intervenants, les frais d’hébergement, de location de voiture, d’essence et les salaires Anena pour l’organisation de cette grosse machine …. l’Anena n’est pas bénéficiaire. Si, si, si, je vous assure.
    Et puis, comptez bien : pour une journée complète (un samedi ou un dimanche 11 novembre, de surcroît !), sans compter le temps de préparation des exposés, nous réunissons un guide , un secouriste professionnel du PGHM, un prévisionniste Météo-France local, sans doute une responsable du CEN de Météo-France, un responsable national FFCAM et 3 salariés Anena … au nouveau tarif des heures sup’ … 25 euros par personne, ça fait quand même pas cher payé. (mais bon, je vous l’accorde, certaines de ces personnes font strictement du bénévolat pour l’Anena).
    Nous pourrons en reparler à la fin de la journée si vous le voulez. Je vous remercie très sincèrement de votre future présence … vous permettrez que l’Anena continue ce type de manifestation préventive à l’avenir et que d’autres en profitent. Et là, il n’y a rien d’ironique, c’est sincère.

    Fred.

  3. Benoît à écrit:

    Merci Frédéric pour cette mise au point à laquelle j’adhère complètement. J’ajouterai simplement que vu le panier de la ménagère (alias l’équipement du skieur de randonnée moyen) qui doit contenir skis, chaussures, bâtons, peaux de phoques, veste en goretex, pantalon de ski, gants, lunettes, voiture pour se rendre sur les lieux + le petit demi à la fin de la balade (et j’en passe), les 25€ qui permettront peut-être que tout cela ne finisse pas sous un tas de neige, me paraissent bien dérisoire.

    Et n’oubliez pas que tout le monde peut adhérer à l’ANENA et que la revue est très instructive.

  4. Open à écrit:

    Way to use the internet to help people solve prolebms!

Un commentaire ?